Mon Curriculum

Depuis 1977 Carol Baggott-Forte enseigne le chant suivant les principes fonctionnels du larynx et de la santé vocale. Parmi ses élèves se trouvent quelques-uns des artistes les plus fins de la scène lyrique et de la comédie musicale du Canada. Sa méthode rationnelle d’instruction prend ses racines dans des réponses organiques naturelles innées dans toutes les voix. Dernièrement elle a été invitée à enseigner dans des ateliers Master Classes à Paris, Lyon, Francfort, Düsseldorf, Duisburg (Allemagne), et Brighton Le R-U. Elle a fait partie du département vocal du Royal Conservatory of Music à Toronto ainsi que des Festivals Shaw et Stratford (deux des plus prestigieux théâtres au Canada). Membre de la National Association of Teachers of Singing, elle a animé des ateliers pour la Ontario Music Educators’Association.

“Carol B. Forte a un instinct infaillible pour repérer les faiblesses dans les voix, avec patience elle amène l’élève à comprendre que chanter est un processus capable nous faciliter l’expression vocale à vie sans avoir à compromettre notre intégrité artistique à des déficiences techniques. Sa démarche saine et organique à résoudre les problèmes vocaux, m’a permis de chanter malgré un kyste de la taille d’un pamplemousse que j’avais au niveau de la thyroïde au moment où je devais me produire au Royaume Uni. Elle a rendu possible aussi une guérison vocale post-opératoire très rapide. Un chanteur chez Carol, ne peut pas se trouver dans de meilleures mains!”

Stephanie Piercey, soprano
Soliste chez English National Opéra, les Philharmonies de Berlin et de Munich, Nocturne (Peros Records). Elle se produit en Allemagne, la Suisse, le Royaume Uni et la République Chèque

Mme Baggott-Forte a participé à la formation vocale d’artistes qui se produisent avec les plus grandes Compagnies d’Opéra et Orchestres Symphoniques au Canada, aux Etats Unis (Carnegie Hall) et au Royaume Uni (English National Opera, Glyndebourne) ainsi qu’en Europe. Elle a travaillé avec des artistes sous contrat d’enregistrement pour des labels comme Warner, EMI et Naxos. Parmi ses élèves, on compte de nombreux solistes se produisant avec des ensembles internationalement reconnus: Tafelmusik, Elmer Isler Singers, Toronto Consort, Bell’Arte Singers et l’Opéra Atelier. Beaucoup de ses élèves ont reçu des prix de distinction et des bourses d’études de la part des centres artistiques internationaux: Tanglewood Festival, Peter Pears School, London Opera Centre, Aldeburgh Festival, Banff Ecole des Beaux Arts, Aldstadt Hersbst Wettbewerb für Junge Kultur in Dusseldorf, Ravinia Festival, Joy of Singing Competition à New York, les Arts Councils de l’Ontario et du Canada ainsi que des principales Universités de l’Amérique du Nord.

En comédie musicale nombre de ses élèves ont interprété des rôles titres avec de compagnies de production internationales tels que LIVE-ENT (Cats, Phantom, Show Boat et Ragtime au Canada, au Royaume Uni, en Allemagne et à Broadway), Mirvish Productions (Les Misérables, Crazy for you, La Belle et la Bête, Miss Saigon, Hairspray, L’Homme de la Mancha), les Festivals Stratford, Shaw et Charlottetown; aux Etats Unis dans des productions à Broadway de Miss Saigon, Kiss of the Spider Woman, A Chorus Line et Bombay Dreams. Parmi eux se trouvent deux lauréates des Tony Awards.

Née en 1945, Mme Baggott-Forte a un BA-diplôme en Education Musicale et en Chant Lyrique. Elle a fait ses études supérieures de technique vocale et du répertoire au Conservatoire Bryn Mawr, à Philadelphie (Etats Unis). En 1973 elle acheva ses études à l’école de l’Opéra de l’Université de Toronto sous la direction du Baryton Louis Quilico du Metropolitan Opera House. Elle a été semi-finaliste des concours: Metropolitan Opera Régional et du Merola Program. Des bourses d’études réservés aux artistes méritants du Canada lui furent accordés et elle continua ainsi à étudier la pédagogie vocal de niveau supérieur à New York sous l’égide du professeur et auteur de renommée internationale Cornelius L. Reid. Depuis 1977 elle a adopté sa méthode d’instruction vocale. Elle est l’auteur de l’essai “Could Maria Callas’ Voice Have Been Saved?” publié par Scarecrow Press dans The Modern Singing Master: Essays in honor of Cornelius Reid.